Le féminin et le masculin dans le monde animal

8 septembre 2017

I - comme INSECTES

 

 

Mâle et femelle, ces deux mots nous renvoient à la reproduction de l’espèce pour sa survie. Ceci est fondamental, sinon il se produirait un effondrement de l’équilibre écologique de la terre entraînant des perturbations importantes pour l’homme et la disparition d’une partie de notre patrimoine vivant. Dans l’échelle de l’évolution, les animaux sont apparus après le minéral et avant les humains. Ils sont capables de se mouvoir par eux-mêmes, ce qui n’est pas le cas des végétaux. Ils ont une énergie plus Yin pour les femelles, plus Yang pour les mâles, mais selon les espèces, nous retrouvons aussi plus de Yin ou de Yang. 

masculin féminin

• Certaines espèces sexuées (vers, lézards, abeilles) se reproduisent par des oeufs non fécondés — pour une adaptation à court terme, en multipliant une population d’individus. Mais l’absence de brassage génétique pour introduire du neuf et une force nouvelle ne permet pas une bonne adaptation à long terme. 

• L’hermaphrodisme dans le monde animal: les lombrics, les escargots, certaines cochenilles ou coquilles Saint-Jacques peuvent être simultanément mâle et femelle. Un de ces deux sexes est choisi pour la reproduction en fonction de l’intérêt dans le milieu présent. Certains mollusques marins (les crépidules), les mérous, les poissons clowns sont mâles au début de leur vie et femelles à la fin. 

Nous ne reviendrons pas en détail sur les aspects plus féminins ou masculins des animaux, liés à leur morphologie, leurs couleurs, leurs activités et autres composantes physiques. Mais le regard Yin ou Yang est particulièrement intéressant. Les félins chassent et ont le regard Yang, c’est-à-dire focalisé sur leurs proies — celles-ci étant rares, il est nécessaire de ne pas les perdre de vue en se laissant distraire. Les herbivores n’ont pas besoin de chasser, ils ont un regard Yin, ouvert très large. Leur proie, les brins d’herbe sont présents par millions et ne fuient pas. L’énergie Yin et Yang est d’une remarquable adaptation à la réalité des êtres vivants dans leur environnement. 

Et qu’en est-il de la violence animale ? Nous prendrons l’exemple de l’araignée et du tigre — déjà étudié par d’autres auteurs. L’araignée est petite, sombre, peu rapide ; elle inocule son venin à l’intérieur ; elle passe inaperçue en se cachant ; elle paralyse sa proie de l’intérieur. C’est le féminin de la violence animale. 

Araignée

Le tigre est plus gros, plus rapide ; souvent de couleur claire, il ne passe pas inaperçu ; il ne paralyse pas sa proie, mais se sert de ses crocs et griffes pour tuer rapidement. C’est le masculin de la violence animale. 

Dans le milieu naturel, à l’état sauvage, l’expression de la nature de l’animal est pure. Mais l’homme influence le comportement de nombreux animaux, même sauvages. Une vétérinaire nous rapportait le cas de jeunes mâles éléphants ayant des comportements de viols à l’égard de jeunes éléphantes ou rhinocéros, lorsqu’ils échappent au recadrage de la matriarche du troupeau. Ce genre de comportement était inexistant naguère, la matriarche ayant autorité sur tout le troupeau. Cette vétérinaire attribuait cela à l’influence néfaste de l’homme, seul capable de viol. 

L’étude scientifique ou le simple regard sur le fonctionnement d’une espèce ou d’un individu vient modifier son comportement. Les physiciens quantiques nous ont appris que l’observation du trajet d’un électron modifie sa trajectoire. C’est une vraie question : comment pouvons-nous étudier un phénomène vivant pour la science ? Est-ce toujours nécessaire? Quand? Dans quel but ? Pourquoi ? N’y a-t-il pas d’autres moyens de connaissance du vivant ? Bien sûr que oui !  

L’intelligence du vivant

À propos de francesca7

Administratrice du forum LA VIE DEVANT SOI sur http://devantsoi.forumgratuit.org/

Voir tous les articles de francesca7

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Et si hier, aujourd'hu... |
Cacophony |
Eazyhome |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Uneviebleue
| Clairementpassimple
| Luniversdadanaels