Les Essences d’Arbres en forêt

 

hetrePour identifier les arbres, les forestiers parlent d’essences. Nos régions se distinguent par des sols fertiles et une grande variété d’essences. Les conditions climatiques sont surtout favorables à la forêt de feuillus (94% de la surface boisée). Les chênes, les hêtres, les peupliers ou d’autres essences précieuses comme le frêne, les érables ou le merisier sont également très présents. Cette richesse du milieu forestier s’explique par la présence de sols plus ou moins fertiles (substrats variés : schiste des Ardennes primaires , sables et argiles engorgés des Flandres…) par les différences de climat (variation des précipitations d’une zone à une autre) et par la diversité de gestion de chaque propriétaire forestier.

Une essence forestière désigne généralement une espèce d’arbre, mais ce peut être parfois une sous-espèce ou variété qui présente un intérêt en sylviculture et qui a des exigences biologiques ou des emplois particuliers.  

Les zones les plus boisées se trouvent dans les Landes où les résineux sont exploités de manière soutenue. Viennent ensuite les départements du Var et des Vosges dont les forêts recouvrent plus de la moitié de leur superficie.

Selon les zones, les forêts que nous pouvons rencontrer sont plus ou moins riches en espèce d’arbres. Un peu moins d’un tiers des forêts est constitué d’une seule essence, 30 % de deux essences, 21 % de trois essences, 11 % de quatre essences et 6 % de cinq essences et plus.

 en bourgogne

En Bourgogne  le chêne est le premier fleuron de la foret bourguignonne

Le chêne est le premier fleuron de la forêt bourguignonne. Il couvre plus de 400 000 ha de la forêt privée bourguignonne où il est l’essence prépondérante. La qualité du bois est très différente d’une région à l’autre, et d’une espèce à l’autre.

La loi d’orientation forestière de 2001 :
« La gestion durable des forêts garantit leur diversité biologique, leur productivité, leur capacité de régénération, leur vitalité et leur capacité à satisfaire, actuellement et pour l’avenir, les fonctions économique, écologique et sociale pertinentes, aux niveaux local, national et international, sans causer de préjudices à d’autres écosystèmes. »
Qu’est-ce que la gestion forestière durable ?

La gestion durable des forêts signifie la gestion et l’utilisation des forêts et des terrains boisés d’une manière et à une intensité telle qu’elles maintiennent leur diversité biologique, leur productivité, leur capacité de régénération, leur vitalité et leur capacité à satisfaire, actuellement et pour le futur, les fonctions écologiques, économiques et sociales pertinentes aux niveaux local, national et mondial, et qu’elles ne causent pas de préjudices à d’autres écosystèmes. »

en foret

La Gestion Forestière Durable S’appuie Sur Une Production Economiquement Rentable De Bois, De Produits Et De Diversifies

L’analyse des facteurs de production et des peuplements fait apparaître la capacité de la forêt bourguignonne à réunir tous les éléments d’une gestion durable intégrant, de façon très variable selon la forêt, le sylviculteur et son environnement, une production de bois et des productions d’aménités et services écologiques et sociaux. Toutes les forêts de Bourgogne sont susceptibles d’une gestion forestière durable intégrant les trois fonctions de la forêt et les objectifs du propriétaire. Le poids respectif de chacune des trois fonctions est variable selon les conditions de sol, de climat et de peuplement. Il est variable selon le contexte particulier de chaque propriété, selon les objectifs du sylviculteur et les potentialités économiques, écologiques et sociales de la forêt. Il varie aussi selon la demande publique locale en matière de maintien ou restauration d’écosystèmes particuliers, ou d’orientations paysagères spécifiques.

La production de bois, et d’autres produits renouvelables récoltés en forêt, a longtemps constitué, et constitue encore l’essentiel de la production, et souvent la seule possibilité de réaliser et de rémunérer les opérations d’entretien, de récolte et de gestion.Mais ces produits matériels, ligneux ou autres, ne sont pas la seule production marchande des bois bourguignons. La forêt produit aussi des services, dont certains sont déjà des services marchands depuis très longtemps comme la chasse ; d’autres le deviennent, au fur et à mesure de la concrétisation des demandes des particuliers ou des demandes sociales.

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer les sources et le site : http://quetedesoi.unblog.fr/

À propos de francesca7

Administratrice du forum LA VIE DEVANT SOI sur http://devantsoi.forumgratuit.org/

Voir tous les articles de francesca7

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Et si hier, aujourd'hu... |
Cacophony |
Eazyhome |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Uneviebleue
| Clairementpassimple
| Luniversdadanaels