Des Arbres qui nous invitent aux caresses

13 avril 2017

A - comme ARBRES

 

Visible à l’arboretum de Westonbirt en Angleterre, ce Prunus peu connu est un hybride entre les variétés serrula et canescens. De la première, un cerisier du Tibet aux fruits insipides, il a conservé le tronc à l’écorce acajou, douce et luisante. Elle s’exfolie en lambeaux horizontaux sur lesquels les rayons de soleil produisent de merveilleux effets de vitrail. Découverte au début du XXe siècle, cette variété est de plus en plus cultivée pour son écorce très ornementale. De la variété canescens, à l’écorce plus terne, ce cerisier a gardé la floraison abondante qui génère de délicieuses griottes. Un croisement qui a permis d’obtenir du beau qui fait du bon. 

arbres chez francesca

Hommage à Napoléon II

Ce pin Napoléon du parc de la Tête d’or à Lyon, Pinus bungeana, est atypique : ses congénères se desquament d’habitude en plaques grises, marron, plus ou moins rectangulaires. Celui-ci adopte des formes rondes, asymétriques et une coloration verte. Ses écailles se colorent en orange puis en rouge avant de tomber. Sur un même tronc, on peut donc trouver toutes les couleurs, à condition de tomber à la bonne période. Il est peu exploité pour l’ornement car il pousse trop lentement. Il aurait été nommé en hommage au jeune Napoléon II, mort en 1832, juste après sa découverte en 1830 par le botaniste russe Alexander von Bunge dans un temple de Pékin : ce pin est en effet l’équivalent chinois des ifs et cyprès de nos cimetières.

hommage à napoléon

Géant vert

Cette espèce de bambou, Phyllostachys viridis cv Sulfurea, originaire de Chine, est visible en France à la bambouseraie d’Anduze, dans le Gard, connue pour être la plus grande d’Europe. Son chaume – on ne peut parler de tronc pour les bambous qui sont des herbes géantes et non des arbres – sort vert avec des stries bleutées. Rapidement, il jaunit pour conserver une teinte dorée. Au niveau des noeuds, des taches blanches persistent : cette pruine agit comme du talc, favorisant l’étirement de la plante qui se déploie à la façon d’une antenne téléscopique. Cette espèce peut atteindre 18 mètres de haut et, dans les conditions optimales, grandit de 5 à 6 mètres par semaine ; on la voit quasiment pousser à l’oeil nu. Symbole de flexibilité et de force, le bambou rythme la vie de millions d’Asiatiques. On lui attribue plus de 1500 utilités différentes, en particulier dans la construction, l’artisanat et la médecine. 

géant vert

Invitation à la caresse

Cet arbousier, Arbutus menziesii, photographié au jardin botanique de l’université de Berkeley en Californie, pousse sur la côte ouest des Etats-Unis, dans les forêts de séquoias. Son écorce douce et lisse invite à la caresse. Chaque début d’été, lorsque le tronc grossit, il se dénude. L’écorce jeune, vert pomme, va devenir cannelle, puis prendre des tons rouges violacés avant une nouvelle déchirure. Cette plante est pyrophyte : si sa partie aérienne brûle, les racines résistent et l’arbre se régénère. Espèce médicinale, elle est utilisée pour son arbutine, efficace contre l’eczéma, les rhumatismes ou la goutte. 

Invitation aux caresses

A fleur de peau

Originaire de Chine, ce Stewartia sinensis est de la même famille que le théier (Camillia) mais en version géante et sans feuilles aromatiques. Il en diffère aussi par sa floraison estivale. Sa peau douce et sensuelle s’exfolie comme la cannelle, en copeaux, tandis que l’écorce du dessous laisse apparaître des motifs en plaques. Cette plante très rare, visible dans peu de jardins botaniques, pousse très lentement : il est difficile d’en trouver de vieux sujets présentant une belle desquamation. L’écorce jaune du dessous va blanchir puis se teindre progressivement pour arriver à un rouge rosé et se déchirer à nouveau à l’automne, ce qui en fait une variété décorative toute l’année.

a fleur de peau

« Ecorces : voyage dans l’intimité des arbres du monde », Ulmer, 2008, 190 p., 36 €. 

 cedrik

Cedric Pollet traque depuis douze ans les espèces d’arbres aux écorces les plus spectaculaires. Sa quête l’a mené dans une trentaine de pays, de la Nouvelle-Calédonie à l’Afrique du Sud, via les Etats-Unis et Madagascar. S’il découvre un sujet rare dans un jardin botanique, il s’envole pour son pays d’origine afin de le capturer dans son environnement naturel. Initialement séduit par l’aspect graphique des troncs aux formes et aux couleurs stupéfiantes, le photographe se passionne désormais pour la biologie des écorces, encore peu étudiée par les botanistes.

 

À propos de francesca7

Administratrice du forum LA VIE DEVANT SOI sur http://devantsoi.forumgratuit.org/

Voir tous les articles de francesca7

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Et si hier, aujourd'hu... |
Cacophony |
Eazyhome |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Uneviebleue
| Clairementpassimple
| Luniversdadanaels