Les propriétés magiques des plantes

18 mars 2017

H - comme HERBES

 

Le règne végétal revêt pour l’être humain une importance vitale. Il est, après le soleil, le grand responsable de la vie sur notre planète ; sans lui en effet, nous ne pourrions ni respirer, ni nous nourrir : les cellules végétales, grâce au miracle de la photosynthèse, produisent pour les hommes et les animaux l’oxygène dont ils ont besoin pour respirer, et tous les aliments que nous consommons – la plus grande partie de ceux-ci nous sont apportés directement par les plantes, le reste nous est fourni par le règne animal qui est lui aussi tributaire des végétaux pour sa subsistance.

L’eau qui, après l’air, est l’élément qui nous est le plus indispensable, nous est rendu disponible dans l’atmosphère grâce aux plantes qui jouent un rôle important dans le cycle de l’eau ; celle-ci, absorbée dans le sol par les racines végétales, est transmise à l’atmosphère par la respiration, réabsorbée à nouveau dans le sol sous forme de pluie qui alimente nos différentes nappes et réservoirs d’eaux. Les boissons, les alcools, les drogues, les médicaments, une grande partie de notre habitat et de notre mobilier sont également produits grâce à la photosynthèse.

Non content de nous apporter tout ce qui est nécessaire à notre vie, le règne végétal nous régale encore de sa beauté : verdure variée du feuillage, prodigieuse palette de couleurs et de parfums des fleurs, véritables symphonie qui réjouit le cœur de l’homme.

 ARBUS

Arbus precatorius

Certaines plantes permettent même de palier au système de perception physique de l’homme : il existe dans la vallée du Mississipi une variété de tournesol le silphium laciniatum dont les feuilles indiquent avec précision les quatre points cardinaux ; la réglisse indienne Arbus precatorius tellement sensible à toutes les formes d’influences électroniques et magnétiques qu’on l’utilise en météorologie ; elle permet de prédire cyclones, ouragans, tornades, tremblements de terre et éruptions volcaniques [1]. Une plante que l’on trouve en Haïti, mystérieuse et merveilleuse, possède, entre autres pouvoirs, la propriété de rendre invisible celui qui en tiendra des feuilles dans les mains.

Selon un biologiste viennois du début du vingtième siècle, Raoul Francé, « la conscience des plantes pourrait venir d’un monde supra matériel peuplé d’êtres cosmiques auxquels, bien avant la naissance du Christ, les Sages hindous se référaient comme à des « dévas » qui, sous forme de fées, lutins, gnomes, sylphides et vision directe et d’expériences pour les voyants celtes et les autres médiums » [2].

Ceci ouvre la porte à d’autres propriétés sinon aussi vitales, du moins tout aussi intéressantes du règne végétal : les propriétés magiques des plantes. Voilà le grand mot lâché, mot inquiétant s’il en est. Ce vocable a été tellement décrié, interprété de façons si diverses et contradictoires qu’il est nécessaire de s’entendre sur sa signification.

Pour lire la suite : « Qu’est-ce-que la magie ?« 

À propos de francesca7

Administratrice du forum LA VIE DEVANT SOI sur http://devantsoi.forumgratuit.org/

Voir tous les articles de francesca7

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Et si hier, aujourd'hu... |
Cacophony |
Eazyhome |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Uneviebleue
| Clairementpassimple
| Luniversdadanaels