DIALOGUE AVEC UN HETRE

15 février 2017

c - le HETRE

 

écorce de hêtreAvant de vivre cette aventure de contacts avec des arbres, je ne pouvais concevoir que la chose fut possible. Nous savions, par expérience qu’une conscience planétaire comme Gaïa pouvait focaliser une petite partie de ses énergies et de sa conscience pour entrer en contact avec l’humain. De même, nous savions que les autres règnes de la nature possédaient une conscience, mais nous n’avions pas fait le parallèle en ce qui concerne les dialogues possibles. 

Nous allions apprendre comment des arbres guides pouvaient s’exprimer eux aussi avec une grande connaissance des choses et avec une grande sagesse.

Serge-Reiver Nazare – (De Vénus à la Terre, Récits d’un pèlerin du cosmos…)

Un hêtre

Ce jour-là j’étais en passe de réaliser un rêve qui me tenait à cœur, celui de passer une journée dans la forêt de Paimpont, appelée forêt de Brocéliande. Je désirais depuis longtemps visiter ce lieu encore magique, célèbre au travers des récits de la fée Morgane et de Lancelot, et deux amis nous guidaient Oriane et moi-même.

Nous nous étions donc enfoncés à l’intérieur d’un majestueux sous bois qui était désert en cette heure matinale et en hors saison touristique. Mon regard était captivé par tant de beauté, tant de grandeur, dans ce calme serein des grandes forêts où la végétation peut dialoguer à son aise avec le peuple des animaux qu’elle abrite et protège de la furie des hommes.

Un grand Hêtre m’attira et je sentis cette fois-ci que j’allais pouvoir dialoguer avec lui, tant je me sentais intégré à la Nature de ce lieu.
Nous nous allongeâmes donc, et selon les conseils que nous avait donnés Gaïa auparavant, nous fîmes un exercice pour ralentir notre rythme biologique tout en accélérant notre vibration de base.
Au bout d’un long moment j’entendis, à travers mon épouse, comme un long et profond souffle qui s’exprima ainsi : » Goûtez ma sérénité amis ».

 HETRE

Mon but sur Terre est d’apporter cette sérénité dont les hommes ont tant besoin. Mais plutôt que de m’appesantir sur mon but, je préfère te parler un peu de moi. Ce que vous voyez de moi, c’est mon aspect matériel. Il vous suffirait d’entrer en résonance avec mon être intérieur pour que vous vous aperceviez de mon être véritable. Ainsi que vous avez un corps matériel humain, j’ai un corps matériel fait d’une substance qui s’appelle le bois.

Lorsque votre regard se porte vers un arbre quel qu’il soit, c’est vers tous les arbres qu’il se porte, mais aujourd’hui ta conscience a été attirée vers un arbre en particulier, aujourd’hui la conscience du hêtre est avec toi, avec vous.

Laissez-vous porter par mes énergies, sentez cette énergie du hêtre pénétrer au plus profond de votre coeur, au plus profond de vous-mêmes pour que vous gardiez dans chacune de vos cellules l’impact, le souvenir de notre rencontre.

Ressentez-vous cette vibration en vous?

Je vous prépare à venir jusqu’à mon cœur mais laissez-vous aller, prenez votre temps, ne précipitez rien car vous avez une vibration plus forte que la mienne. Il faut que je ralentisse celle-ci pour que votre vibration entre en résonance avec la mienne, et qu’ainsi nous puissions avoir vous et moi un contact plus étroit… 

Nous sommes heureux de voir que l’homme enfin se rapproche de la Nature. Il ne pourra pas revenir en arrière, il ne pourra pas rattraper le temps perdu, mais il peut encore beaucoup pour la Nature et pour lui-même. Il faut qu’il prenne conscience que nous sommes une partie de lui-même, différente, mais une partie tout de même. Ici, sur Gaïa, tout est relié, même entre des règnes différents. Vous voyez les corps de matière, mais au niveau des consciences, les différences ne sont pas aussi marquées que vous pourriez le croire. D’ailleurs, certains d’entre nous, à force d’Amour apporté par certains êtres sur la planète mutent et deviennent des animaux, car cela est possible lorsque l’Amour est dirigé constamment vers nous. Nous sortons de notre staticité pour muter dans la race des animaux. Cela n’est pas donné à tous bien entendu, car tous n’ont pas le désir d’expérimenter la Lumière de cette manière, mais cela arrive pour certains d’entre-nous. 

UN HETREAu-delà de l’apparence que vous avez de nous, nous sommes capables de manifester une certaine sensibilité. Non pas une sensibilité émotionnelle comme vous, mais une sensibilité vibratoire. Par exemple, lorsque certains d’entre vous entrent dans la forêt avec de mauvaises pensées, ou de l’agressivité en eux mêmes, nous en ressentons comme une agression dans notre rythme et notre équilibre. Alors, lorsque nous pensons que certains ont la possibilité acquérir en eux-mêmes un peu des énergies de Paix et d’Amour de la Nature, nous formons, nous les arbres, une chaîne de Paix et d’Amour autour d’eux. Hélas très peu d’humains sont sensibles à ces énergies de la Nature, et peuvent les recevoir. Si l’homme voulait bien prendre conscience de notre existence, nous pourrions lui apprendre à vivre plus harmonieusement avec son milieu naturel.

L’homme n’est pas fait pour vivre seul, coupé de la Nature. C’est comme s’il lui manquait une main, il est mutilé, et nous regardons impuissants, ces êtres mutilés, sans pouvoir prendre contact avec eux pour les aider. Alors eux-mêmes, inconscients de notre existence nous créent des problèmes. Leur mal de vivre nous atteint au plus profond de nous, jusque dans nos racines. 

Nous sommes le poumon de la Terre par laquelle ils peuvent respirer la vie, mais si l’homme est malade, il nous rend malade à notre tour et la gangrène s’installe partout sur la Planète.

Nous dépérissons par manque d’Amour de la part d’une partie de nous-mêmes.

Prends conscience homme de la Terre du rôle qui t’a été dévolu un jour et duquel tu t’es détourné pour ne t’occuper que de toi. Prends conscience que tu n’es pas seul et que si nous n’existons plus, ta vie ne pourra plus exister ici. Nous attendons depuis si longtemps que tu veuilles enfin t’éveiller. 

Avez-vous une question à poser ?

La question me surprit. Pouvais-je vraiment dialoguer avec un arbre ? Où sont les limites du possible? Et si les limites n’existaient pas, car la réalité fait partie de l’infini ? Je me ressaisis brusquement pour ne pas me décaler de la vibration commune que nous avions installée, et je me risquais, un peu timidement au début : 

Q – Je désire m’adresser à toi également au nom de mes semblables qui seraient heureux d’être là aujourd’hui. Est-ce que tu peux nous expliquer quel est ton rôle dans la Nature en tant qu’essence de hêtre? 

R – J’apporte la sérénité, le calme. Chacun de nous a une particularité bien spéciale, et il est responsable de cette particularité. Mais nous tous, les arbres, nous vous montrons ce que vous devez être, comment vous devez vous comporter dans la vie. Je m’explique : Nos racines sont bien implantées dans la terre, nous puisons au plus profond de celle-ci la nourriture indispensable à notre vie, à notre équilibre. 

Nos cimes sont dressées vers le ciel pour mieux capter la Lumière et la faire pénétrer jusqu’à nos racines. Il doit en être de même pour vous. Certes vous avez la possibilité de vous déplacer sur le sol, mais vous recevez les mêmes énergies par vos chakras. Si vous agissez ainsi dans votre conscience, vous ne vous sentirez plus déstabilisés par les événements de votre vie. Lorsque le vent souffle, lorsque la tempête fait rage, vous resterez stables et équilibrés. Vous vous élevez de plus en plus vers le ciel, mais vous oubliez de renforcer votre enracinement. 

Q – Il me semble que tu as une énergie sécurisante également et qui se prolonge loin autour de toi. De fait il semble que les êtres inquiets ou qui ont besoin de cette sécurité sont attirés vers ton énergie; est-ce exact? 

R – Oui, cette sécurité c’est ma confiance en l’énergie qui m’anime qui me l’a donnée, et il est vrai que des êtres viennent auprès de moi pour prendre un peu de cette énergie. Mais, sécurité et sérénité sont la même expression avec des mots différents. 

Q – Est-ce que tu as une fonction de guide dans le lieu où tu te trouves, et comment agis-tu sur la Nature ? 

R – Mon rôle est de surveiller ce coin dans lequel je suis implanté. Ce rôle de guide m’a été donné pour permettre à mes énergies de se diffuser tout autour et d’apporter la sécurité, la sérénité, le calme et la confiance à certaines essences qui ont besoin de plus de précautions, de préparation pour s’épanouir. 

Q – Est-ce que, en tant que guide, tu as une énergie un peu plus différenciée que les autres de ton espèce, est-ce que tu es plus individualisé ? 

R – Oui, en tant que guide j’ai plus d’énergie car j’ai plus d’expérience, et cela me permet de prendre des décisions pour harmoniser la Nature dans certains endroits qui en ont plus besoin. Je reçois beaucoup plus d’énergie en moi-même que d’autres qui apprennent à le faire petit à petit. Chacun de nous est un exemple et même dans la Nature cela se répercute. Un arbre quel qu’il soit, de quelque essence particulière qu’il soit, s’il devient un exemple pour d’autres arbres alentour, devient aussi leur guide. 

HetreQ – Tu veux dire qu’une conscience de ton essence va aider et guider d’autres essences d’arbres autour de toi ? 

R – Oui, cela n’est pas incompatible. On a toujours un rôle autour de soi, par rapport à soi et par rapport aux autres qui sont autour de soi. Mais en même temps je suis relié à tous les hêtres qui sont sur la planète; nous faisons par nos énergies comme des poteaux télégraphiques et nous sommes constamment reliés les uns aux autres. Nous pouvons nous passer les informations, et ainsi lorsqu’un lieu a besoin de plus d’énergie nous focalisons nos énergies vers ce lieu. 

Q – Est-ce que tu es aidé dans ta fonction par d’autres énergies de la Nature ? 

R – Oui, il y a tout un système; nous ne sommes pas seuls, nous travaillons avec des énergies différentes, mais je pense qu’il est assez complexe pour que nous l’abordions aujourd’hui. 

Q – Je pense avoir vu qu’il y avait en toi une mémoire-énergie; peux-tu me le confirmer ? 

R – Je le confirme. En moi-même j’ai en effet toutes les archives de tous les arbres, de tout ce qui s’est passé depuis que je suis au monde, et il est vrai que si un être arrivait à se mettre en connexion avec mon énergie, je pourrai lui apprendre beaucoup, beaucoup de choses sur ce qui s’est passé dans cette région depuis que j’y suis. Tout est inscrit en moi, je suis un peu comme des Annales Akashiques. 

Un des deux amis demanda : 

Q – Es-tu le centre de cette forêt ? 

R – Non. Je suis le centre de ce lieu, mais pas de la forêt tout entière. Je ne travaille pas seul, et si vous vous mettez à l’écoute, je vous guiderai vers les autres lieux pour prendre contact avec ceux qui travaillent avec moi; mais il vous faudra de la patience et du temps. Je pourrais moi-même avec mes amis vous apprendre beaucoup de choses. Il ne tient qu’à vous que cela puisse se réaliser.

D’autre part, à partir du moment où nous avons pris contact, vous pouvez vous servir de mes énergies, mais servez-vous en déjà pour vous-mêmes, et les ayant en vous vous pourrez les diffuser autour de vous pour ceux qui en auront besoin. Mais faites-les d’abord vôtres. 

Nous sommes heureux que l’homme enfin vienne vers nous puisque nous ne pouvons aller vers lui. Nous sommes heureux de ce rapprochement qui se fait petit à petit, et si nous pouvions enfin travailler main dans la main nous ferions de cette Terre un Paradis.

Nous vous aimons, mais nous voudrions vous aimer sans restriction.
Est-ce que cela sera possible dans les temps à venir ? » 

- Serge-Reiver Nazare – 

(De la Terre à Vénus,De Vénus à la TerreRécits d’un pèlerin du cosmos…)

À propos de francesca7

Administratrice du forum LA VIE DEVANT SOI sur http://devantsoi.forumgratuit.org/

Voir tous les articles de francesca7

Inscrivez-vous à la New-letter

Bienvenue !

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Et si hier, aujourd'hu... |
Cacophony |
Eazyhome |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Uneviebleue
| Clairementpassimple
| Luniversdadanaels