DIALOGUE AVEC UN CHARME

30 janvier 2017

A - comme ARBRES

 

LE CHARME Je remarquais que les contacts les plus porteurs, ceux qui nous apportaient un enseignement, se faisaient à chaque fois, pour l’instant tout au moins, avec un arbre d’une essence différente, comme si mon expérience devait me permettre de ressentir en moi-même des énergies différentes, comme le sont les hommes. 

En effet, les énergies des différents arbres avec lesquels je communiquais étaient très différentes les unes des autres. Parfois dans un même lieu, des arbres de même essence vibraient différemment les uns des autres. Je remarquais même des énergies plus yin ou plus yang sur certains. 

Cette fois-ci, nous nous trouvions en Seine Maritime, et les personnes qui nous recevaient avaient désiré nous présenter un arbre qu’ils aimaient beaucoup et qui se situaient près de leur domicile, en bordure de champ. Ils nous accompagnèrent et nous nous trouvâmes donc devant un énorme charme. L’air était doux bien qu’humide, et le calme champêtre augmentait une sensation de paix extrêmement relaxante. Nous nous allongeâmes autour de l’arbre, en état de méditation, en symbiose avec la nature, sous la protection de ce être au rayonnement particulièrement puissant. Au bout d’un long moment il s’exprima, toujours à travers Oriane. 

charmes

« Salut à vous êtres humains. 

Je suis le charme, et je porte bien le nom que vous m’avez donné. Je charme le lieu dans lequel je m’incarne, oui, je dis bien dans lequel je m’incarne, car vous avez devant vous mon corps matériel, mais à l’intérieur de celui-ci est tout ce qui me caractérise en tant que conscience, énergie, essence. 

Je charme la végétation, je charme les êtres, je charme les animaux, je charme tout ce qui se trouve autours de moi. En maintenant un charme particulier dans ce lieu je permets à la Paix de se diffuser, et ce charme agit comme un filtre d’Amour qui fait vibrer toute la Nature environnante. 

Chaque arbre sur cette planète est la représentation physique d’un être particulier qui fait son évolution parallèle à la vôtre, mais chaque être en lui-même porte un arbre qui est la représentation de lui-même sur la Terre. 

Savez-vous qu’à chaque étape de la vie d’un être humain correspond un arbre bien particulier qui va lui apporter l’énergie dont il a besoin? 

Si vous étiez attentifs à vos besoins, vous ressentiriez cet arbre en vous et vous l’aimeriez comme il se doit, et vous vous occuperiez de lui comme il se doit.

Pourquoi ne chercheriez-vous pas cette correspondance au plus profond de vous-mêmes? 

Ainsi, ayant pris contact avec votre arbre intérieur, vous laisseriez se diffuser en vous ses qualités, son essence. En échange, vous vous occuperiez de lui, vous pourriez même établir une relation intime avec lui, et son essence deviendrait la vôtre. 

Plus tard, dans une autre période de votre vie, un autre arbre viendra prendre la relève pour vous aider à cheminer avec plus de joie sur les chemins de la matière, car en vous est toute la forêt du monde, et par vous passent tous les arbres. N’oubliez pas, amis que nous sommes tous unis, rien n’est dissocié dans l’absolu, c’est l’homme qui en voulant expérimenter la matière s’est alourdi. Il est temps aujourd’hui de faire le chemin inverse, pour nous unir de nouveau comme jadis nous le fûmes. 

Recevez mes énergies dans le silence de votre coeur, dans votre grotte intérieure, allez dans la Paix, et souvenez-vous que nous sommes Un. » 

CHARME

Le soleil maintenant se couchait derrière un champ de céréales. Le ciel, d’un beau bleu, était parsemé de fins nuages, et une légère brise venait nous caresser le visage. J’étais bien réveillé, toujours allongé sous l’arbre et je goûtais avec volupté la sérénité de cette fin d’après-midi. J’étais sous le charme, mais je n’étais pas le seul car personne ne bougeait. 

Je vins à penser à la vie trépidante qui continuait tout autour, et je me dis qu’au-delà des contraintes de société, et des exigences des hommes, la vérité se trouvait dans cette ambiance dans laquelle j’étais plongé en cet instant. Oui, je prenais conscience que Gaïa demandait à l’homme de vivre dans cette Sérénité, dans cette Paix. Cela était possible à condition que des changements puissent s’opérer dans l’organisation de notre société. Je repensais à ce que m’avait dit Gaïa, et je compris que le chemin du véritable bonheur passait par l’application de ces principes de base. Ce que les hommes appellent bonheur, dans l’excitation des vies agitées et désorganisées de notre époque, n’est qu’une pâle compensation physico-émotionnelle. Je ressentis ce soir-là comme jamais auparavant la nécessité de nous fondre dans les énergies de la Nature, de fondre notre corps matériel dans les énergies qui sont les siennes, après quoi notre conscience incarnée pourra, elle aussi, se fondre en notre mère porteuse Gaïa, jusqu’à notre âme, et peut-être au-delà. 

TEXTE extrait des Chemins de la connaissance de Serge-Reiver Nazare

À propos de francesca7

Administratrice du forum LA VIE DEVANT SOI sur http://devantsoi.forumgratuit.org/

Voir tous les articles de francesca7

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Et si hier, aujourd'hu... |
Cacophony |
Eazyhome |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Uneviebleue
| Clairementpassimple
| Luniversdadanaels