La vie du Hêtre

10 janvier 2017

c - le HETRE

 

Nom scientifique : Fagus sylvatica (Fagaceae)

Anciens noms : Fau (fou) – Fayard (arbre à fées). En anglais et allemand (« ‘Beech » et « Buche »), on constate qu’ils ont donné la racine du mot livre (« book », « buch », « bok »…)

Gaélique : Phagos

Irlandais : Fáibhile

Breton : Faou

Gaulois : Bag – bago – bagos

Taille :10 à 40 m (parfois 45)

le hêtre

Habitat : Le hêtre pousse le plus souvent sur des sols argileux, bien aérés, temporairement humides mais peut se développer sur des éboulis caillouteux, riches en terreau fin. Il a besoin d’humidité pour sa croissance mais supporte mal des froids trop intenses. C’est l’un des feuillus les plus important que l’on retrouve fréquemment en Europe continentale (centrale et occidentale), depuis les Pyrénées jusqu’au Caucase (d’autres espèces que celle commune sont cependant présentes dans d’autres parties du monde telles l’Espage, l’Amérique, le Royaume-Uni,  l’Antarctique…). 

Longévité :150 – 200 ans (jusqu’à plus de 500 parfois)

Floraison : Avril-Mai

Fruits : Les faînes

Feuilles : Ovales (environ 10 cm de long pour 5 de large) 1

Ecorce : Grise argentée et lisse 

Utilisation : Usage médicinal :

L’écorce était utilisée avant comme tonique ainsi que comme fébrifuge.

La créosote (goudron), issue de son bois, est un désinfectant puissant pour les poumons – Les feuilles étaient appliquées sur les enflures et les ampoules. Mâchées, elles étaient censées soigner les gerçures aux lèvres et les douleurs aux gencives, en décoction ou application directes, c’était pour soulager les brûlures. 

En élixir de la gamme des fleurs de Bach, le hêtre est censé aider à cultiver la tolérance et l’acceptation des autres.

Légendes et histoire :

Les premiers manuscrits auraient été écrits sur de fines tablettes en bois de hêtre.

HETRE

Le hêtre était très fréquemment utilisé pour la divination, notamment des runes. Les germains utilisaient des branches qu’ils projetaient au sol avant d’y « lire » des augures selon les positions qu’elles adoptaient. Ce même peuple gravait des runes sur leur bois à des fins supposées de divination et de magie. 

Les romains considéraient cet arbre comme étant celui de Jupiter.

De nombreuses légendes tournent autour de ces végétaux majestueux. Son nom de fayard vient justement de l’étymologie « arbre aux fées ». En pénétrant dans une hêtraie, il est facile d’imaginer/ ressentir une atmosphère, surnaturelle, entre les temps et les mondes, d’où pourraient surgir toutes sortes de créatures féeriques. 

Symbolisme : Sagesse – Connaissance – Passé – écriture – Sérénité

En langage floral, ses feuilles indiquent la prospérité et le succès social. 

En magie et Chamanisme :

L’énergie du hêtre est idéale pour se plonger dans ses souvenirs et les connaissances du passé. Cependant, elle permet aussi d’apprendre à tourner la page. Ses racines s’étalent largement en un réseau concentré sans s’enfoncer  profondément. Pour être efficace sans creuser trop loin, apprendre à vivre le présent.

 

Acquérir vigueur, résistance et vitalité. Cet arbre n’est jamais envahi (ni par le lierre ni par le gui) et peut vous apprendre à faire respecter vos limites.

Pour exprimer son essence, faire confiance à ce que l’on est. S’accomplir sans lutte.

Acquérir maturité, force intérieure et stabilité émotionnelle. 

Symboles associés : L’ogham Phagos (Idho-Iubhar), la Rune Naudhiz (ainsi que Perthro, voir numéro précédent)

Divinités associées : Jupiter, Fées, Elfes, Baco (Gaulois)

À propos de francesca7

Administratrice du forum LA VIE DEVANT SOI sur http://devantsoi.forumgratuit.org/

Voir tous les articles de francesca7

Inscrivez-vous à la New-letter

Bienvenue !

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Et si hier, aujourd'hu... |
Cacophony |
Eazyhome |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Uneviebleue
| Clairementpassimple
| Luniversdadanaels