Le tressage des oignons

14 décembre 2016

L - comme LEGUMES et FRUITS

 

OignonsArrivés à la moitié du mois d’Août, les fortes chaleurs humides sont, pour la plupart, derrière nous. Les récoltes ont été célébrées avec la fête de Lammas. Nous commençons à ressentir l’urgence de les rentrer avant l’arrivée de l’hiver. 

Les oignons, qui furent plantés en mai et arrachés fin Juillet, ont été baignés de soleil chaque jour depuis les deux dernières semaines. Lors de la Pleine Lune, quand la lune est en Lion (la Lune d’Orge), on ritualise en tressant les oignons. Le tressage des oignons est une manière ancienne de les stocker ; c’est facile, amusant… et magique. 

Commencez par plier un mètre de ficelle épaisse en deux et faites un noeud à quelques centimètres du pli, de manière à former une boucle. Disposez la ficelle sur une table, la boucle à l’opposé, et les deux brins de ficelle face à vous. Puis placez l’oignon à l’envers au niveau du noeud, de façon à ce que la tige de l’oignon et la ficelle forment trois brins prêts à être tressés. 

tresse-oignon

Commencez à tresser la tige et la ficelle, puis ajoutez un second oignon et joignez les deux tiges pour les tresser avec la ficelle. Répétez l’opération jusqu’à ce qu’il ne reste plus que quelques centimètres de ficelle, puis nouez l’extrémité solidement. Relevez la tresse délicatement par la boucle, et stockez-la pour l’hiver dans le cellier, ou bien où vous voulez dans la maison, comme amulette de protection. Elle est idéale dans une chambre de malade, car elle absorbe les ondes négatives, au lieu de les repousser. Pour faire une tresse d’oignon dans un but particulièrement protecteur, procédez de la même façon, mais à l’intérieur d’un cercle que vous aurez projeté. En tressant l’oignon avec la ficelle, chantez quelque chose comme : 

Charme de ficelle et d’oignons, Renvoie d’où elles proviennent les mauvaises intentions, Charme de cordage et d’oignons, Protège ma maison. 

Après un an, les oignons perdent leur pouvoir protecteur car ils ne peuvent être conservés vraiment plus longtemps, donc la tresse d’oignons doit être remplacée chaque année. Les oignons ont un fort pouvoir magique, dû à leur symbolisme complexe mais puissant. La forme globulaire de l’oignon, recouverte d’une peau cuivrée, symbolise le Soleil, dont la correspondance avec le signe du Lion marque le moment où les récoltes sont prêtes. 

La peau produit une teinture allant de l’or cuivré à l’abricot. Cette teinture peut être utilisée pour écrire des talismans solaires, ou colorer des cordages «fait maison» si la couleur est appropriée à leur utilisation. C’est aussi une teinture idéale pour colorer des oeufs pour l’équinoxe de printemps. 

L’oignon coupé en deux dessine le symbolisme de la Lune. Coupé à l’horizontale, il reproduit le disque de la Pleine Lune, coupé à la verticale il montre les phases de la Lune croissante ou décroissante. Certains oignons, coupés à l’horizontale, révèlent une forme «yin-yang» rappelant la dualité du symbolisme Soleil/Lune.

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Histoire

oignons tressésCe condiment, qui nous vient d’Asie Centrale, est apprécié depuis la plus haute antiquité notamment par les Egyptiens (qui en déposaient dans les tombeaux afin que le défunt ait de quoi se nourrir dans le Royaume des morts), et par les Romains qui cultivaient des « cepinae », jardins dédiés à cette plante.

A partir du Moyen-âge, en Europe, l’oignon va devenir indispensable à chaque jour. Très nourrissant, riche en vitamines et oligo-éléments, il sert de base aux ragoûts et aux potages des gens du peuple, tout comme l’ail, le poireau, les blettes, et autres « herbes à porée ». Aujourd’hui encore, c’est une des plantes potagères les plus utilisées en cuisine.

A la fois légume et aromate, l’oignon possède en outre de très nombreuses propriétés médicinales. Nous consommons le bulbe, partie à demi-enterrée, et faite de couches concentriques de feuilles. Et c’est justement parce que ce bulbe ne se divise pas, contrairement aux plantes de la même famille des « alium » comme l’ail, l’échalote, ou la ciboulette – que le latin populaire a appelé l’oignon « unio », qui veut dire « uni ».

Les pelures qui entourent les feuilles du bulbe ont quant à elles aidé des générations d’hommes – à commencer par les Gaulois – à prévoir les rudes hivers (« oignons bien habillés, verra fortes gelées » dit le proverbe). Quand à la partie visible de la plante, faite de tiges vertes et creuses, les jardiniers-gourmets savent combien elle est délicieuse dans les potages et les salades.

On classe les différentes variétés d’oignons en fonction de la couleur du bulbe (la couleur de celui-ci varie aussi beaucoup au séchage). Parmi les oignons jaunes on trouve ainsi le Jaune paille des vertus, le Jaune doré de Mulhouse, ou l’oignon doux des Cévennes (qui a maintenant le label AOC). Citons également l’oignon blanc de Paris, le petit oignon blanc, l’oignon de Trébons, de forme allongée, l’oignon rosé de Roscoff, les oignons rouges de Brunswick, d’Italie ou d’Espagne, au goût très doux.

 

 

À propos de francesca7

Administratrice du forum LA VIE DEVANT SOI sur http://devantsoi.forumgratuit.org/

Voir tous les articles de francesca7

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Et si hier, aujourd'hu... |
Cacophony |
Eazyhome |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Uneviebleue
| Clairementpassimple
| Luniversdadanaels